Marché de Noël

Classé dans : Non classé | 0

Notre première expérience d’un marché de Noël

Stand des Amis d'Ecovillage Madagascar au marché de Noël de Cergy le Haut
Notre stand au marché de Noël

C’est la deuxième fois que Cergy le Haut organise un marché de Noël qui a eu lieu le samedi 9 décembre.

La préparation par l’équipe municipale a été efficace, toute la logistique bien assurée avec possibilité de prendre un café et se réchauffer dans la maison de quartier. Le tout mené par une équipe sympa et dynamique qui a dû affronter les intempéries bien avant nous.

Nous n’avons cependant pu diffuser l’info que 5 jours avant et le marché de noël de Vauréal se déroulait le même jour

Le temps n’était pas avec nous : neige la nuit précédente et une température qui est passée de 0°C à 1°C dans la journée. Notre stand n’étant pas du côté soleil, avec une légère brise glacée par dessus, l’ambiance n’était pas chaleureuse. Les quelques rares visiteurs ont préféré le côté soleil, mais tous les stands se plaignaient du peu de vente.

Michelle et moi sommes restés de 8h30 à 18h30 dans ce froid avec les relais très bienvenus de Annie, Marie-Claire et Patricia.

Nous devons reconnaître que notre stand n’était pas des plus pertinents. Nous avions quelques pièces d’artisanat malgaches et des babioles données par une association qui a fermé l’an dernier.

Nous pensions faire connaître l’association mais les esprits étaient plus à la consommation qu’aux dons.

Résultat : vente d’une seule petite voiture à 5€.
Heureusement Michelle a pu vendre 22 exemplaires de son livre : « L’Île rouge au pays de ma mère« . Elle laisse 4€ par livre à l’association soit une recette de 90€

Le tout suivi d’une grippe pour Michelle dont j’ai pu profiter la semaine suivante.

Pour rester sur une note positive, cette journée nous a permis d’être visible sur Cergy le Haut et nous comptons bien profiter de ces contacts pour animer des débats à Visage du monde ou dans une autre maison de quartier de la ville.

Nous profitons de cet article pour vous souhaiter une très bonne année en espérant que 2018 sera l’année d’une vraie prise de conscience du problème climatique : l’arrêt du pillage des pays du sud fait partie des solutions. Aidons Madagascar à gérer son eau, planter des forêts et arbres nourriciers afin d’arrêter la désertification, capter le CO2 dont toute la planète a besoin et limiter l’émigration de peuples désespérés vers les pays du nord.

Que Madagascar redevienne le pays verdoyant et prospère qu’il était il y a seulement 50 ans !