Madagascar

est une très grande île située entre tropique et équateur dans l’Océan Indien (hémisphère sud).
Les Hauts Plateaux (800 à 1500 m) couvrent 60% de l’île. Ils coupent l’île en 2 dans le sens de sa longueur
Les vents dominants très humides proviennent de l’est, avec des cyclones dévastateurs de janvier à mars.
Tout ceci crée une forte diversité climatique allant du climat équatorial au climat subdésertique en passant par un climat tempéré sur les Hauts Plateaux.
Le pays est toutefois soumis à 2 saisons :
Saison des pluies (chaude) : novembre à avril.
Saison sèche (fraîche) : mai à octobre.

 

Problèmes et défis actuels à Madagascar

  •  Déforestation
    • Pillage des bois précieux
    • Culture sur brûlis
    • Charbon de bois
      Le bois reste un vrai problème à Madagascar. La contrebande des bois précieux continue, la culture sur brûlis fait partie de la tradition, le charbon de bois est le mode de cuisson le plus utilisé. L’information et la formation à d’autres façons de faire est urgente : four solaire, foyer réfractaires, autres mode de culture …
  • L’exode rurale, accélérée par l’introduction de riz bon marché qui a concurrencé la culture traditionnelle et par l’attrait du mode de vie occidental, est venu sur-peupler les rares villes qui n’ont pas développé leurs infrastructures.
  • L’extrême pauvreté, la dénutrition et la mortalité enfantine s’aggravent de jour en jour.
  • Une mauvaise gestion des déchets génère insalubrité et maladies.
  • Le manque d’eau potable crée des queues autour des points d’eau (6% de la population a accès à l’eau courante)
  • Routes en très mauvais état : environ 49 250 km de routes dont 1 724 km goudronnées.
  • L’exploitation du sous-sol est un vrai pillage (2% de retombées locales)

 

Points forts et espoir

  • La population est très jeune et avide d’apprendre
    Taux d’alphabétisation des jeunes (15-24 ans) 2008-2012
    Hommes : 65.9 %
    Femmes : 64 %
    Participation à l’école secondaire, taux de scolarisation 2008-2012
    Garçons : 26.5 %
    Filles : 28.2 %
  • La population rurale est très travailleuse. La plupart des travaux se faut manuellement, La traction motorisée ou animale est quasi inexistante.
    Du fait de l’absence de toute aide sociale, il existe une multitude de petits métiers qui aident la survie d’un grand nombre de personnes.
  • La présence forte de la tradition, maintient une solidarité familiale et de voisinage (surtout dans les campagnes). Le respect de l’autre est encore une forte valeur.
  • Du fait de la grande diversité climatique, il existe toute l’année une grande variété de fruits et légumes (tous les produits européens ou exotiques)
  • Le riz représente 80% de la nourriture malgache. La majorité est cultivée de manière traditionnelle dont une partie sur sol sec. On voit malheureusement apparaître les désherbants et la culture intensive qui vont supprimer des emplois, tuer la terre et empoisonner les gens.
  • La richesse de la biodiversité est le grand atout de Madagascar, la diversité des paysages, la forêt primaire, la flore et la faune endémiques.
    Tout ceci est en grand danger face à l’inconscience locale et la cupidité des multinationales et des états prédateurs.

    Madagascar Espoir et avenir
    La solution est entre les mains de ses enfants

 

 

Des solutions concrètes
De nombreuses ONG œuvrent à Madagascar en palliant l’urgence et la déficience des gouvernements successifs.

  • Nous saluons particulièrement le travail du Père Pedro.

Une nouvelle dynamique venant des citoyens commence à voir le jour.

L’initiative Ecovillage Madagascar en fait partie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *