L’agriculture est le premier objet de la permaculture.

C’est d’abord l’adaptation au terrain et au climat. Le terrain ici est riche et le climat comprend une saison sèche et une saison des pluies.

La permaculture est basée sur la recherche de l’efficacité énergétique en évitant un travail inutile, faire d’un déchet une ressource, valoriser les services gratuits rendus par les écosystèmes, ou encore réduire les consommations et les déplacements. De ce fait, elle est forcément biologique et n’utilise aucun produits issus de l’industrie pétrochimique.

 

 

images
Permaculture

 

 

Le non labour est pratiqué afin de ne pas détruire la pédofaune ni oxyder le complexe argilo-humique, garant d’une bonne fertilité du sol.

Cette simplification permet également de réduire la pénibilité du travail et l’investissement que représente un labour.

La permaculture centre son approche sur l’arbre et la forêt. Ceci est garant de la biodiversité et de la limitation de l’érosion éolienne et pluviale

Potager en permaculture

Le potager

Permaculture ecovillage Madagascar
Espace potager de l’unité1

 Tracteur à poules

Charette à poules permacullture
Tracteur à poules

L’abri pour les poules est déplacé toutes

les 3 semaines pour fertiliser la terre

 Les Zones de la permaculture

  • Zone 0 : La maison elle-même.
  • Zone 1 : Le jardin et les éléments nécessitant une attention quotidienne et soutenue.
  • Zone 2 : Le verger et la basse-cour.
  • Zone 3 : Les pâturages et les céréales. Cette production tend à être plus orientée vers la vente.
  • Zone 4 : Les pâtis et les bois. Cette zone est souvent laissée aux plantes indigènes.
  • Zone 5 : Espace sauvage. L’intervention humaine se limite à la récolte de plantes utiles spontanées.

 

Pour en savoir plus ….

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *