Beaucoup d’associations œuvrent à Madagascar pour aider les paysans et la population en détresse.

Les situations d’urgence, mobilisent facilement, mais ces aides temporaires aggravent parfois les problèmes en rendant les populations dépendantes.

Pire, un apport extérieur peut être contre-productif en concurrençant le marché paysan existant, en étouffant l’esprit d’entreprise et décourageant les initiatives locales

Nous retiendrons ici quelques associations qui agissent sur le long terme et offrent aux populations et plus spécifiquement aux paysans de vraies perspectives d’avenir.

Cette liste n’est pas exhaustive, elle sera complétée par AEVM et vos suggestions.

Superbe film qui résume bien la situation des paysans malgaches. les associations Caritas Madagascar et 

Coalition paysanne de Madagascar proposent des solutions

De superbes photos. L’association ASA accueille des sans-abri d’Antananarivo et les aide à retourner sur la terre.

Le père Pedro sort les populations des bidonvilles pour les reloger dans des villages en dur construits par ces désérités

Association ZOMA Madagascar : pour un retour à la terre des paysans Malagasy

Désendettement des paysans à Madagascar

Fédération neuchâteloise de coopération au développement

Dette de Madagascar Planete 1990 (un bon exemple de ce qu’il ne faut pas faire).
La situation a bien empiré depuis puisque la dette a facilité le pillage par les multinationales et la croissance démographique a tout amplifié.

92% de la population est en dessous du seuil de pauvreté contre 25% dans ce film

Est-ce que le désendettement créatif  est la solution ?

micro irrigation systems in Madagascar – AVSF

5 km à pied plusieurs fois par jour… C’est la distance parcourue par les femmes et les enfants d’ Ambatomahamanina pour aller chercher une eau non potable. Le Secours populaire d’Auvergne s’est mobilisé, avec le Comité de Solidarité de Madagascar et l’ensemble de la population, pour permettre à ce village de 450 habitants d’avoir enfin l’eau potable. Voilà le film de cette aventure intitulé : « L’eau rassembleuse ».